Prévenir les TMS au travail

0
117

S’asseoir plusieurs heures devant un ordinateur, manquer d’exercice physique ou encore bouger de manière incorrecte augmente le risque de troubles musculo-squelettiques (TMS). Pourquoi ? Parce que les problèmes de posture surchargent le corps. Ils sollicitent les muscles et les tendons, et stressent les articulations. Avec un petit ajustement, un environnement de travail adapté et de l’habitude, vous pouvez très bien corriger la plupart des TMS. Zoom sur les différentes astuces pour prévenir les TMS au travail.

Investir dans du mobilier ergonomique

Les troubles musculo-squelettiques résultent d’une posture inconfortable prolongée et d’un manque de soutien de la structure corporelle. Pour éviter les blessures musculaires, nerveuses et tendineuses sur le lieu de travail, vous pouvez remplacer les postes de travail ordinaires par des meubles de bureau ergonomiques. Sur le site bureau-romand.ch, vous trouverez une gamme variée de modèles adaptés à vos besoins et à votre budget. Choisissez des souris et des sièges ergonomiques par exemple.

Attention ! Le choix d’un mobilier de bureau ergonomique ne doit pas se faire à la va-vite. Vous devez prendre en compte un certain nombre de paramètres, pour ne citer que :

  • la hauteur de votre bureau,
  • votre posture lorsque vous êtes assis à votre station,
  • la flexibilité des mouvements autour de votre station pour assurer une pression minimale sur votre cou, votre dos et vos épaules.

En effet, votre bureau ergonomique doit permettre un mouvement facile. Être capable d’ajuster votre bureau est essentiel pour minimiser l’inconfort lié à la tension dans vos bras et vos épaules. Un bureau bien conçu doit offrir un bon soutien et un bon confort. Assurez-vous de garder les articles fréquemment utilisés à portée de main et ajustez votre bureau selon vos préférences.

Adopter une position neutre

Que vous soyez debout ou assis, la posture neutre impose le moins de stress à votre corps. Pour trouver le neutre, alignez vos oreilles, vos épaules et vos hanches. Gardez la tête droite et détendez-vous pendant que vous faites cela. Si vous retenez votre souffle ou que vos épaules se rapprochent de vos oreilles, réessayez.

Vos épaules doivent être de niveau, avec vos bras détendus à vos côtés. Vous pouvez reposer votre corps en revenant au neutre aussi souvent que possible.

Autres gestes à effectuer :

  • Gardez vos mains, vos poignets et vos avant-bras droits et parallèles au sol.
  • Gardez votre tête au niveau, tournée vers l’avant et alignée avec votre torse.
  • Vos pieds doivent être tous deux au sol, vos cuisses et vos hanches soutenues par un siège rembourré.
  • Si vous êtes assis, il est important que le bas du dos soit bien soutenu.

Privilégier les temps de pause

Une autre solution pour réduire l’incidence des troubles musculo-squelettiques : prévoir des pauses. L’avantage est que cela interrompt les longues périodes de charges de travail et les périodes répétitives ou monotones. Ces derniers augmentent le risque de TMS.

Lorsque vous planifiez des pauses, faites attention à la fréquence. Des études montrent que les travailleurs qui prennent des pauses plus fréquentes ressentent moins de fatigue et de stress. Accordez aussi une attention particulière à la durée des pauses. Elle est vitale pour la récupération des tissus et des muscles. L’idéal est de faire une pause de 5 à 10 minutes toutes les heures.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here