Hôtellerie : le bilan Covid-19

0
416

L’un des secteurs les plus touchés par la pandémie du Coronavirus est celui de l’hôtellerie. En raison des différentes restrictions mises en œuvre pour limiter la propagation du virus, les gérants d’hôtels et de logements saisonniers ont vu leurs affaires péricliter. Certains établissements ont dû procéder à une réduction drastique de leur personnel ou fermer leurs portes. Heureusement, depuis un certain temps, les affaires ont repris de plus belle et le secteur semble redevenir dynamique. Alors, quel est l’état du secteur hôtelier actuellement ?

L’hôtellerie : un secteur qui peine à recruter depuis le début de la crise sanitaire

D’après des statistiques publiées par le ministère du Travail, près de 450 000 personnes ont quitté leur emploi entre le mois de février 2020 et février 2021. Cette situation n’est pas près de s’arranger, car au cours de la même période, seulement 213 000 travailleurs ont intégré le secteur.

Heureusement, les affaires reprennent doucement dans le monde de l’hôtellerie et les établissements recommencent à ouvrir leurs portes. Toutefois, les gérants font face à un challenge de taille : reconstituer leur personnel. Trouver des employés qualifiés est devenu assez difficile pour diverses raisons.

La principale cause de cette situation est la réticence des profils compétents dans le domaine. De plus, certains demandeurs d’emploi ne savent pas où trouver des offres correspondantes à leurs profils.

Ainsi, pour trouver un poste dans le secteur de l’hôtellerie et la restauration, cliquez ici pour retrouver les meilleures annonces d’emploi dans le domaine. En vous rendant sur les plateformes de recrutement spécialisées, vous serez ainsi certain de trouver des annonces correspondantes à vos compétences et à votre profil. Vous y retrouverez des offres d’emploi spécifiques à ce secteur, et vous serez mis en relation avec des personnes réellement intéressées par votre expérience.

Des aides offertes par l’État pour faire face à la crise dans le secteur de l’hôtellerie

Le Gouvernement a déterminé diverses mesures pour soutenir les acteurs du secteur de l’hôtellerie. En premier lieu le Fonds de Solidarité a été étendu pour les établissements qui connaissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 %.

Le montant de la subvention peut aller jusqu’à 20 % ou selon les besoins de l’établissement 15 % du chiffre d’affaires mensuel. Cette aide est attribuée à chaque entreprise sur la base de la déclaration de son numéro SIREN et est plafonnée à 200 000 euros par mois. Mieux encore, le gouvernement a précisé que les sociétés dont les gérants disposent d’un contrat de travail dans une autre structure bénéficieront de l’accès au Fonds de solidarité.

Une autre décision prise par le gouvernement est d’offrir des avances remboursables aux entreprises de grande taille. Ainsi, si votre hôtel ne peut pas bénéficier du Fonds de Solidarité, vous aurez droit à une avance remboursable sur une période de 10 Ans avec 3 ans de différé. Le taux d’intérêt applicable à ces prêts est de 1 %.

D’autres dispositifs ont également été mis en place pour accompagner les établissements hôteliers. Il s’agit notamment de :

  • l’exonération de cotisations sociales et une aide au paiement de cotisation pour les sociétés de moins de 250 employés ou qui font face à une perte d’activité de plus de 50 %,
  • crédits garantis par l’État.

Il convient de rappeler que toutes ces aides sont accessibles selon des conditions bien précises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here