0

[Formation] Comment devenir hôtesse de l’air : étude, formation

La plupart des femmes qui aiment voyager trouvent très passionnant le métier d’hôtesse de l’air. Cependant, au moment où certaines d’entre elles l’exercent avec passion, ce métier est loin d’être une réalité pour beaucoup d’autres. Comment faire de ce rêve une réalité ? Cet article vous permettra de vous familiariser davantage avec ce métier.

Quelle formation pour devenir hôtesse de l’air ?

Pour devenir une hôtesse de l’air, votre profil doit satisfaire certaines exigences. Vous devez avoir :

  • Minimum 18 ans et jouir d’une bonne santé ;
  • Une taille comprise entre 1,60 m et 1,78 m ;
  • Un baccalauréat au minimum (quelle que soit la série) ;
  • Un Bac + 2 ou davantage (exigé par certaines compagnies aériennes);
  • Une excellente maîtrise de la langue anglaise (maîtriser plusieurs autres langues étrangères est un atout très important) ;
  • Un diplôme de secouriste et un certificat de formation à la sécurité (CFS).

Si vous remplissez toutes ces conditions, vous pourrez subir un test donnant accès aux écoles de formation. La formation dure généralement deux ou trois années. Vous pouvez choisir de vous faire former dans une école spécialisée dans les métiers du personnel navigant ou dans certaines compagnies aériennes disposant d’un centre de formation adéquat. Tous ceux qui désirent se faire former depuis leur domicile peuvent aussi suivre des cours réguliers à distance.

Qualités personnelles requises

Loin d’être un simple tourisme, le métier d’hôtesse de l’air requiert certaines aptitudes physiques et psychologiques nécessaires. Ces aptitudes permettent aux hôtesses de l’air d’assurer le confort et la sécurité de tous les passagers jusqu’à leur destination. Pour jouer ce rôle primordial, les hôtesses de l’air se montrent très accueillantes. Elles ont un contact facile et un aspect physique bien soigné. Elles s’habillent et se coiffent décemment. Elles sont heureuses de servir chaque passager avec gentillesse, courtoisie et politesse. L’hôtesse de l’air a tout ce qu’il faut pour mettre les passagers dans de bonnes conditions, quelle que soit la durée de chaque vol. Compte tenu de la qualité du service qu’elle doit rendre chaque jour aux passagers, elle doit être une femme psychologiquement stable.

Les missions d’une hôtesse de l’air

Les hôtesses de l’air sont les premières responsables de la sécurité des passagers. Leur travail commence généralement au sol et finit au sol. Les trois grandes tâches qui leur incombent sont les suivantes :

  • Les tâches pré-vol ;
  • Les tâches pendant le vol ;
  • Les tâches post-vol.

Les tâches pré-vol se résument à toutes les vérifications que doivent effectuer les hôtesses avant le début de chaque vol. Au-delà de l’accueil des passagers, elles ont l’obligation de vérifier tout l’équipement de sécurité et la ceinture de sécurité de chaque passager. Elles doivent aussi s’assurer que l’aéronef est propre et bien rangé et que tous les repas sont à bord (y compris les demandes diététiques spéciales). La communication des informations relatives au vol leur incombe également.

Les tâches les plus ardues s’accomplissent en plein vol. Elles répondent aux différentes interrogations des passagers, les rassurent et s’assurent que chacun d’eux respecte rigoureusement les consignes de sécurité. Elles veillent aussi à donner des soins de premier secours en cas de besoin. À l’atterrissage, les hôtesses de l’air mettent tout en œuvre pour que chaque passager débarque en toute sécurité et qu’aucun baguage ne reste oublié à l’intérieur de l’appareil. Et pour finir, elles remplissent certains documents de routine relatifs au vol.

Les grades dans le métier d’hôtesse de l’air

Il existe une hiérarchie bien définie au sein du personnel navigant commercial (PNC), avec différents paliers :

  • L’hôtesse qui est à la base de la pyramide du PNC ;
  • La chef cabine (CC) qui est responsable de la sécurité ;
  • La chef cabine principale (CCP) qui dirige le service à bord ;
  • L’instructrice (cadre) qui assure que les règles de services et de travail propres à une compagnie sont bien respectées à bord ;
  • La chef hôtesse (Cadre supérieur) qui supervise un secteur de vol ;
  • La chef PNC (cadre dirigeant) qui dirige une division de vol.

Salaire d’une hôtesse de l’air

À la base, le salaire d’une hôtesse de l’air débutante avoisine 2000 euros. Ce salaire évolue en fonction du nombre d’années d’expérience. En général, avec 10 années d’ancienneté, on estime à un peu plus de 2500 euros nets le salaire. Pour 15 années d’expérience, la rémunération peut avoisiner 3000 voire 3500 euros.

Que retenir ? Être hôtesse de l’air est un métier passionnant si l’on aime les voyages et l’univers de l’aviation. Plusieurs formations sont disponibles et les conditions d’accès ne sont pas si compliquées qu’elles peuvent paraître.

Scola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *