Devenir moniteur d’auto-école : quelle formation est requise ?

0
14

Le moniteur d’auto-école est le professionnel chargé de la formation des futurs usagers de la route. Son domaine d’intervention est vaste et peut prendre en compte l’automobile, la moto, les poids lourds… Un tel métier demande de la rigueur et un grand sens de pédagogie. Vous souhaitez faire carrière dans ce domaine ? Voici tout ce qu’il faut savoir concernant le métier de moniteur et la formation nécessaire.

Les missions du moniteur d’auto-école

Le moniteur d’auto-école encore appelé enseignant de la conduite et de la sécurité routière est un pédagogue qui a pour mission de dispenser des cours théoriques et pratiques dans le but de préparer un futur usager de la route à passer son examen de conduite.

Tel un enseignant de lycée, le moniteur d’auto-école a un impact direct sur l’avenir de ces apprentis. C’est en fonction du programme de formation qu’il propose que ces derniers peuvent devenir des usagers de la route respectueux.

En d’autres termes, un bon moniteur permet à son élève d’acquérir les compétences nécessaires pour conduire sans mettre en danger sa vie et celle de son entourage. C’est pour cette raison que la pratique prend plus de temps que la théorie dans les cours dispensés.

Moniteur auto-école : quelles formations ?

Pour remplir parfaitement sa mission, le bon moniteur doit faire preuve de patience et doit savoir comment s’y prendre avec chaque élève sans s’énerver. C’est seulement en suivant une formation pour devenir moniteur d’auto-école que l’on peut devenir ce genre de pédagogue.

Pour devenir moniteur d’auto-école, il est nécessaire d’avoir un titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière (CCP ECSR). Équivalant à un niveau d’études bac +2, le titre professionnel remplace le BEPECASER depuis la réforme de 2016. La formation à l’obtention du CCP ECSR vous permet d’obtenir deux certificats de compétences à savoir :

  • le CCP 1 ;
  • le CCP 2.

Le premier concerne l’apprentissage à la conduite automobile. Vous apprendrez la pédagogie nécessaire pour faire maîtriser la conduite d’un véhicule à vos élèves. Pour ce qui est du CCP 2, il est essentiellement axé sur la sensibilisation à la sécurité routière.

La formation à l’obtention du CCP ECSR requiert environ 910 heures de cours en plus d’un stage en entreprise d’une durée de 280 heures.

Après l’obtention du titre professionnel, vous avez la possibilité de vous spécialiser avec l’obtention de deux autres certificats supplémentaires pour devenir moniteur deux roues ou moniteur poids lourds.

Les prérequis pour devenir moniteur d’auto-école

Suite à la réforme de 2016, les conditions pour devenir moniteur d’auto-école sont revues à la baisse. Désormais, vous n’avez plus obligatoirement besoin d’un diplôme pour suivre une formation de moniteur. Cependant, certains critères sont toujours valables.

Le candidat à l’obtention du CCP ECSR doit disposer d’un casier judiciaire vierge. Faute de quoi, il ne pourra pas exercer le métier de moniteur. Il doit également passer un examen de santé. Le but est de s’assurer qu’il peut garantir la sécurité de ses apprentis. Par ailleurs, il est obligatoire d’avoir au moins 20 ans pour s’inscrire à une formation de moniteur auto-école.

Bien que la possession d’un permis B ne soit pas une obligation pour les candidats, on vous conseille d’avoir 3 ans minimum d’expérience en conduite avant toute formation.

En résumé, grâce aux nouvelles réformes, l’accès à une formation de moniteur d’auto-école est plus facilité. Puisqu’il n’est pas possible de passer l’examen de CCP ECSR en candidat libre, le recours à un organisme de formation agréé est obligatoire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here