0

[Formation] Comment devenir brancardier : salaire, étude

Le brancardier désigne un agent des services hospitaliers responsable du transport et du déplacement des patients entre les murs des centres de soins. Sa fonction est à différencier de l’ambulancier qui les transporte hors des établissements. Le déplacement d’un malade nécessite, selon l’état de santé du patient, une technique remarquable. De ce fait, le brancardier joue un rôle particulier auprès du patient en veillant sur sa sécurité et en étant à son écoute. Comment devenir brancardier ?

Quelles sont les missions d’un brancardier ?

Dans l’enceinte d’un établissement de santé (hôpital, clinique, etc.), les brancardiers sont chargés de déplacer les patients dont la mobilité est réduite. Ceci doit être effectué dans les conditions les plus agréables et les plus sécuritaires possible. Le brancardier est garant du choix du matériel de transport (fauteuil roulant, chariot-brancard, chaise de transfert, etc.). Au moment du transfert, il assure la sécurité du patient, le maintient en confiance et en cas d’incidents lui dispense les premiers secours. Le brancardier opère en étroite collaboration avec le reste du personnel médical. Il a l’obligation de respecter les plannings de déplacement, surtout quand il s’agit de déplacer un patient vers une salle d’intervention ou un bloc opératoire. C’est également lui qui confie le dossier médical du patient au personnel soignant. Il est responsable de l’entretien du matériel hospitalier ainsi que de sa manutention. C’est à lui qu’incombe le nettoyage des machines, des véhicules et des équipements dont il fait usage. Sa fonction comprend aussi une composante liée à la saisie, à la mise à jour et à la sauvegarde de données liées au patient et en lien avec le service auquel il est relié.

Formation : Comment devenir brancardier

La profession de brancardier reste accessible sans diplôme. Cependant, il est impérieux de posséder l’AFGSU1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgence niveau 1) ou la PCS1 (Prévention et secours civiques de niveau 1). L’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 1 confirme que le détenteur a la capacité d’identifier et de prendre en charge un cas d’urgence médicale. Cette formation est accessible au personnel évoluant dans les établissements sanitaires et médico-sociaux. Elle concerne les gestes de premiers secours, mais également les règles d’hygiène. Le détenteur de l’AFGSU1 est éduqué à identifier une urgence médicale et à prodiguer les premiers soins en attendant l’intervention des services de secours. La formation au PCS1 est ouverte à tout public, sans prérequis limite d’âge. Elle se déroule en une journée et vaut une soixantaine d’euros. Au programme, les gestes de premiers secours : protection de la victime, alerte, examen, gestes distinctifs (obstruction des voies aériennes, malaise cardiaque, perte de connaissance, etc.). Ces formations sont habituellement enseignées par les sapeurs-pompiers, la Protection civile ou encore la Croix rouge.

Qualités et aptitudes requises pour exercer le métier de brancardier

Le brancardier joue un rôle capital dans la préservation de la sécurité du patient en le déplaçant dans les délais. Il doit donc être fiable et dynamique. Par ailleurs, il doit disposer d’un contact humain très développé, car il est continument auprès du patient qu’il doit apaiser, soutenir ou maîtriser. Cette profession sollicite une bonne résistance, aussi bien morale que physique. Le milieu de la santé comportant une large composante d’instabilité et d’incertitude, le brancardier a l’obligation d’être disponible et opérationnel au moment même où il est sollicité. Une bonne condition physique est donc essentielle pour pratiquer ce métier.

Quel salaire ?

Le salaire est à hauteur du smic. Par la suite, le brancardier peut évoluer vers des métiers comme aide-soignant ou agent de puériculture.

Scola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *