Création d’une micro-entreprise : comment s’y prendre ?

0
202

Nécessitant peu d’investissement de départ et offrant de nombreux avantages sur le plan administratif, financier et social, la micro-entreprise suscite l’engouement. Ainsi, près de la moitié des entreprises en France profitent de ce statut privilégié, selon l’INSEE. Mais comment faut-il s’y prendre pour créer sa micro-entreprise ? Éléments de réponse.

Pourquoi choisir la micro-entreprise ?

La micro-entreprise offre de multiples avantages. Elle est d’abord facile et peu onéreuse à créer, puisqu’il est possible de faire les démarches en ligne. Vous pourrez même confier l’enregistrement à des spécialistes tels qu’auto-entrepreneur.pro pour bénéficier d’une procédure simplifiée et rapide.

Le régime micro-social est aussi simplifié. Vous avez le choix entre payer vos cotisations sociales chaque mois ou chaque trimestre et elles sont calculées en fonction du chiffre d’affaires. Là encore, il est possible de réaliser les démarches en ligne. En cas d’absences de recettes, ces cotisations sont nulles.

En dessous d’un certain seuil de chiffre d’affaires (33 200 € pour les prestataires de services et 82 800 pour les commerces de marchandises), les micro-entreprises profitent aussi d’une franchise de TVA. Il est par ailleurs possible de profiter d’une allocation chômage dans certains cas, après avoir exercé en micro-entreprise.

Cette structure est également plus facile à gérer puisque le professionnel n’a pas besoin de faire une tenue de comptabilité, mais seulement de tenir un livre de recettes, et peut alors se passer des services d’un expert-comptable. Autant d’avantages qui suscitent l’engouement pour la micro-entreprise.

Quelles formalités pour devenir micro-entrepreneur ?

Le micro-entrepreneur doit avant tout définir la forme sociale de son entreprise et le domaine dans lequel il souhaite exercer son activité (activités artisanales, libérales ou commerciales). Vous pourrez créer une micro-entreprise sous la forme d’une entreprise individuelle, sous la forme d’une EIRL, ou sous la forme d’une EURL.

Vous pourrez ensuite immatriculer votre micro-entreprise en ligne ou en remplissant un formulaire papier, afin qu’il soit transmis à la Sécurité sociale (pour les indépendants), à l’URSSAF, au service des impôts et à l’INSEE.

Vous devrez joindre l’ensemble des pièces demandées. Enfin, il faudra faire une demande d’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise). Cette dernière permet aux auto-entrepreneurs de profiter d’exonérations de cotisations sociales pour lancer leurs activités.

Micro-entreprise : quels délais faut-il prévoir ?

Les délais de création d’une micro-entreprise varient énormément en fonction de la région et des organismes auprès desquels vous effectuez les démarches. Après la déclaration de votre micro-entreprise, vous recevez votre numéro de Siret, environ 1 à 4 semaines après par courrier postal à votre domicile.

Pour les indépendants, vous recevrez également votre notification d’affiliation à la Sécurité sociale dans un délai de 4 à 6 semaines. Ce n’est qu’après sa réception que vous pourrez créer un compte en ligne. C’est pour cette raison qu’il est préférable de confier les procédures à un prestataire spécialisé.

Une fois les documents remis à ce dernier via son site, votre dossier est traité dans un délai de 24 h maximum, pour vous permettre d’exercer rapidement votre activité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here