Comment faire réaliser des sous-titres ?

0
97

Vous avez besoin de traduire le contenu d’une œuvre audiovisuelle pour élargir votre public ? Deux solutions s’offrent à vous : le sous-titrage et le doublage. Les deux options sont différentes et il convient de bien choisir la solution adaptée au public cible : certains préféreront un film doublé et d’autres un film sous-titré. Dans les deux cas, ces traductions nécessitent de longues heures de travail et bien sûr une technique particulière.

Les étapes du sous-titrage d’un film ou d’une vidéo

Le sous-titrage consiste à traduire de manière synchrone les dialogues en affichant le texte traduit en bas d’un écran d’une vidéo. La réalisation de sous-titres agréables à lire et cohérents requiert des compétences spécifiques. Il est aussi important de procéder par étape.

Premièrement, il faut procéder à la transcription pour disposer d’un relevé du texte de la version originale. Grâce à cette étape, on obtiendra le texte de base qui sera par la suite traduit. Ensuite, il faudra traduire le texte et effectuer un repérage afin de le positionner au mieux sur les images du film. Pour cela, on définit les points d’entrées et de sorties des prises de parole originales. Cette étape nécessite l’intervention d’un technicien ou d’un traducteur. Vous pouvez contacter une agence de traduction pour en savoir plus sur les services de sous-titrages.

Après, il est nécessaire de faire une synchronisation entre les sous-titres et les dialogues originaux. Cette tâche requiert une connaissance de la culture du pays. Par exemple, l’adaptation de l’humour nécessite parfois de modifier entièrement la version originale. Des échanges se dérouleront alors avec un commanditaire. Il faudra alors effectuer une simulation pour vérifier la synchronisation. Elle consiste à visionner le film en vidéo à l’aide d’un simulateur ou d’une simulatrice. Cette tâche permet de vérifier la synchronisation des sous-titres avec le déroulement du film. Le traducteur vérifie également pour la dernière fois les fautes d’orthographe et les ajustements des timecodes, c’est-à-dire les corrections techniques ultimes liées à la lisibilité et au défilement.

Enfin, on procède à la gravure des sous-titres. Il s’agit de l’étape finale, aussi appelée « incrustation ». Elle consiste à intégrer les sous-titres physiquement à l’image. Ils deviennent alors indissociables. Il s’agit du principe inverse utilisant les sous-titres SRT ou XML des diffusions en streaming comme sur YouTube.

Comment créer le doublage d’un film ?

Le doublage consiste à remplacer la langue de la version originale d’une œuvre audiovisuelle par une bande-son dans une langue différente. Pour un doublage naturel et synchronisé, vous devez suivre quelques étapes.

Premièrement, comme pour la création de sous-titres, il est nécessaire de procéder à une transcription du texte original avant de pouvoir le traduire. Le technicien, appelé « détecteur », transcrit le texte original de l’œuvre audiovisuelle sur une bande mère. Cette étape permet en effet de lire en même temps que vous visionnez la vidéo.

L’adapteur s’appuie sur la bande mère pour traduire le texte. Il synchronise la traduction avec le texte de la version originale en tenant des éléments suivants :

  • la vitesse du débit verbal
  • le mouvement des lèvres de l’acteur dans le film

Lorsque le texte est traduit, on passe à l’étape de la calligraphie. Cette étape consiste à simplifier le texte et les signes correspondants sur une bande transparente. Cette dernière est aussi connue sous le nom de « bande rythmo ». Les professionnels les projetteront sous le film pendant l’enregistrement.

Le directeur artistique, l’ingénieur du son responsable de l’enregistrement et les comédiens se réunissent alors dans l’auditorium pour faire l’enregistrement. Les comédiens-doubleurs lisent leur texte face au film sur l’écran et le synchronisent avec le mouvement des lèvres des acteurs ou des personnages. Le texte s’affiche sous l’image sur la bande transparente.

Enfin, les professionnels remplacent les voix originales par celles des comédiens pour créer la version finale : c’est l’étape finale du mixage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here