Comment embaucher un salarié-porté ?

0
66

Vous êtes une entreprise en croissance et avez un besoin ponctuel de compétences spécifiques ? Plus de souci à vous faire. Vous pouvez opter pour un employé indépendant dévoué à sa mission : le salarié porté. Comment en embaucher un ? On vous en dit plus dans cet article.

Qui fait quoi ?

Le portage salarial est un nouveau type d’emploi qui fait intervenir une relation tripartite entre le salarié porté, l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente. En effet, en tant qu’entreprise cliente, vous assignez une mission au salarié porté. Ensuite, ce dernier réalise la mission sous portage par intermédiaire de l’entreprise de portage.

Tout part d’un besoin de votre entreprise en un service ponctuel. Pour ce faire, il vous faudra solliciter l’expertise d’un freelanceur. Une fois qu’une mission lui est assignée et que les modalités du contrat sont définies, celui-ci se rapprochera d’une société de portage salarial.

Cette dernière se chargera des démarches administratives pour concéder au freelanceur son nouveau statut. C’est une démarche simple et très rapide qui nécessite en moyenne deux jours. Vous trouverez sur www.embarq.fr plus d’informations et des experts pour vous accompagner dans cette démarche.

Embaucher le professionnel adéquat

Trouver un salarié porté n’a rien de contraignant. Si vous êtes dans le besoin, vous trouverez certainement des offres sur internet. Sachez que seuls les experts du métier de conseil ou ceux disposant de qualifications dans les professions intellectuelles peuvent prétendre à cette forme d’emploi. Il s’agit principalement des experts en audit, en management, en gestion de projets ou encore en logistique.

Notez également que le salarié porté est tenu d’avoir au minimum un BAC+2 ou alors 3 ans d’expérience dans le domaine visé. Cette garantie peut donc vous dispenser de faire passer au salarié un quelconque entretien ou test d’aptitude.

À noter que le plus souvent, le salarié porté travaille directement depuis son domicile.

Gérer les documents contractuels

Trois documents interviennent principalement dans le processus du portage salarial. Il s’agit entre autres du contrat de travail, de la convention d’adhésion et du contrat de prestation.

Puisque la société de portage embauche le consultant, le contrat de travail vient formaliser la relation entre elle et le porté, concédant ainsi les règles du droit de travail avec les obligations pour les deux parties. Si la convention d’adhésion est actée par l’entreprise et le consultant indépendant, le contrat de prestation est signé par l’entreprise de portage et l’entreprise cliente.

La rémunération du salarié porté

Tout le processus administratif est géré par l’entreprise de portage. Elle facture à l’entreprise cliente les honoraires du porté comme convenus dans le contrat de prestation. Comme le simple employé, le porté reçoit un salaire de l’entreprise de portage.

Le calcul de ce salaire dépend des charges patronales et salariales aux URSSAF. L’avantage ici est que ses frais professionnels ne supportent aucune charge sociale. Aussi, le coût du portage représente 10 % du chiffre d’affaires HT du consultant.

En définitive, l’entreprise de portage assure l’intermédiation bénéfique entre consultant et client. Elle permet au porté de se concentrer exclusivement sur sa mission.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here